Histoire du coup d'Etat de L. N. Bonaparte le 2 décembre 1851

200px-Franz Xaver Winterhalter Napoleon III 

Définition d'un coup d'Etat:

Renversement du pouvoir existant par un groupe de personnes, qui agit souvent par la force.


Explications du contexte du coup d'état du 2.12.1851:

Le coup d'Etat du 2 décembre 1851 est effectué par Louis-Napoléon Bonaparte, président de la République, qui arrive par ce moyen à dissoudre illégalement l'Assemblée nationale française, devenant seul maître de la France, et qui rétablit le suffrage universel masculin, précédemment limité par l'Assemblée mais pour la forme . Ces décisions et la prolongation de son mandat à 10 ans sont approuvées par plébiscite, tout comme l'établissement du Second Empire à compter du 2 décembre 1852 quand Louis-Napoléon Bonaparte devient ainsi « Napoléon III, empereur des Français ».


Motifs du coup d'état :

La constitution établissant la non-rééligibilité du président condamne Louis-Napoléon à quitter le pouvoir en décembre 1852. La première moitié de l'année 1851 se passe à proposer des réformes de la constitution afin qu'il soit rééligible ; Louis Napoléon Bonaparte organise des tournées en province,
                                                                                                                   L.N. Bonaparte, en empereur


 des pétitions. Les deux tiers des conseils généraux se rallient à sa cause ( mais pas le conseil général de Saône et Loire justement), mais les orléanistes de Thiers s'allient à la fraction ouverte de gauche (« Montagne parlementaire ») pour le contrer. Cette majorité vote la défiance au "ministère des Commis" en janvier 1851. L'Assemblée refuse en bloc la réforme constitutionnelle le 19 juillet1851. A. de Lamartine est de ceux qui refusent une modification totale de la constitution car justement elle profiterait à L.N. Bonaparte et plus généralement à des Hommes qui voudraient un pouvoir fort.


La préparation du coup d'Etat :

Devant la résistance de l'assemblée, L. Napoléon Bonaparte mobilise ses partisans dans l'armée, la police, l'administration et met au point son complot.
Il avait placé ses amis aux postes clés de l'État. Le général Saint-Arnaud accepta de participer au coup d'État. Il fut nommé à Paris, tandis que d'habiles mutations changeaient la couleur politique des cadres de la garnison.
Après plusieurs reports, on choisit la date symbolique du 2 décembre (anniversaire du sacre de Napoléon Ier et de la bataille d'Austerlitz) pour passer à l'action.
La République va durer encore 1 an mais dès cette date, s'amorce la marche vers l'Empire.
Le coup d'état de Louis-Napoléon Bonaparte en 1851 met une fin définitive à la carrière politique d'A. De Lamartine.